La nécessité d’écourter les chaînes d’approvisionnement afin d’assurer la sécurité, le development et l’interconnexion des infrastructures des grandes régions et l’urgence de fournir une réponse à la crise migratoire, qui fait pression de l’Afrique vers l’Europe, sont en train de définir une nouvelle centralité de la zone euro-méditerranéenne qui relie les continents eurasien et africain par la mer.

L’Afrique du Nord, terre du milieu entre l‘Europe du Sud et l’Afrique subsaharienne, revêt une importance stratégique, catalysant l’augmentation des investissements internationaux qui sont sollicité par le changement du climat et par le déclenchement de la pandémie du SARS-CoV-2.

Avoir une vision de ce changement complexe n’est plus une option, mais un besoin stratégique de survie, dans lequel les ports jouent un rôle de premier plan. Les changements en place émancipent les ports d’être de simples entrées optionnelles de marchandises transportées par la mer, soulignant clairement leur fonction de volants logistiques, comme charnières structurées entre production et territoires.

Les trafics euro-méditerranéens, dans lesquels la demande et les changements dans les jeunes économies joueront un rôle de plus en plus dominant, améliorent la multi fonctionnalité des ports, dans lesquels les conteneurs constituent un élément important, mais pas unique. La dimension des ports est moyenne ou petite, écartée par le gigantisme naval, fonctionnelle aux volumes des cargaisons qui infusent les trafics euro-méditerranéens. La nouvelle centralité de la Méditerranée appelle à un modèle synergique et collaboratif entre les différents sujets territoriaux et les opérateurs portuaires, dont le point d’équilibre est la capacité de gouvernance des AdSP (Autorités du Système Portuaire). Elles sont garantes par leurs travaux de régulation du marché, planification, programmation et promotion du marché, d’un développement et une redistribution équitables des avantages de ce processus sur les territoires. Trafics de marchandises conteneurisées, projet cargo, marchandises générales transférée souvent par train et cargaison en vrac nécessitent une manutention hautement spécialisée, une rapidité et une simplification administrative, une sécurité et une forte rationalisation des espaces portuaires, interconnectés aux réseaux terrestres.

En savoir plus